Les Survivants du Quiz

insolite ? La mer dans tous ses états !

Page 28 sur 28 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

insolite ? La mer dans tous ses états !

Message  Felipe56 le Jeu 22 Nov - 10:03

Rappel du premier message :

Bonjour,

Si tu es amoureux de la mer, des couleurs changeantes sur l'Océan, des furies des vagues, des paysages de bord de mer, des plongées sous-marine, ou des bateaux... C'est ici que je t'invite à poster des photos, images, vidéos !
Je commence par un paysage que j'aime particulièrement, car tout près de chez moi... Larmor-Plage, en Bretagne Sud.   sunny 




Dernière édition par Felipe56 le Mer 3 Aoû - 11:38, édité 6 fois
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


les poissons peuvent-ils se noyer ??

Message  Felipe56 le Jeu 25 Aoû - 12:30

Oui, les poissons peuvent se noyer. Certains plus que d’autres mais tous sont sous la menace d’une asphyxie en étant privés d’oxygène.


Le Combattant du Siam (Betta Splendens) est plus sujet à la noyade que les autres poissons.

Pour pouvoir respirer tout en évoluant dans l’eau, les poissons ont deux options : extraire le dioxygène (02) de l’eau grâce à leurs branchies ou remonter à la surface en ouvrant la bouche le temps d’une bouffée d’air.

Pour étouffer un poisson dans l’eau, le plus simple reste donc de l’immobiliser et d’empêcher ses branchies de fonctionner (mode plutôt sadique pale ).

Mais certains poissons se noient involontairement. Ceux qui restent immobiles, dans un filet de pêche par exemple. L’immobilisme empêche les branchies de capter le dioxygène et le poisson s’asphyxie comme un humain privé d’air. Le cas particulier des labyrinthidés.


Les labyrinthidés, eux, ont une caractéristique bien particulière qui pose parfois des problèmes de respiration.


Ces poissons vivent dans des milieux naturellement pauvres en oxygène (marais, rizières, flaques d’eau, etc). L’eau y étant chaude, l’oxygène se fait rare.

Pour dépasser cette contrainte, les labyrinthidés ont développé une sorte d’organe pulmonaire : le labyrinthe. Celui-ci leur permet de venir capter l’oxygène de l’air en remontant à la surface, à la manière des dauphins ou des baleines qui, rappelons-le, ne sont pas des poissons.

Si un labyrinthidé tel que le Combattant du Siam (son plus célèbre représentant) ne parvient pas à atteindre la surface, il sera donc privé d’oxygène et mourra noyé comme n’importe quel être humain.

http://www.stimuli-insolite.com/les-poissons-peuvent-se-noyer/
drunken
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Océan mer...

Message  Felipe56 le Sam 27 Aoû - 12:59

Envie de t'évader en cette fin août grâce à un bon roman ?

Océan mer
[Oceano mare]





Trad. de l'italien par Françoise Brun
Collection Folio (n° 3710), Gallimard
Parution : 29-05-2002

Au bord de l'océan, à la pension Almayer, «posée sur la corniche ultime du monde», se croisent sept personnages au destin étrange et romanesque, sept naufragés de la vie qui tentent de recoller les morceaux de leur existence. Mais leur séjour est bouleversé par le souvenir d'un hallucinant naufrage d'un siècle passé et la sanglante dérive d'un radeau. Et toujours, la mer, capricieuse et fascinante...
Avec une époustouflante maîtrise, Alessandro Baricco nous offre à la fois un roman à suspense, un livre d'aventures, une méditation philosophique et un poème en prose.

Pour plus d'infos :
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/Ocean-mer
http://www.babelio.com/livres/Baricco-Ocean-mer/2182
Pour feuilleter le livre :
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F34672.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=epub

sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

septembre en mer...

Message  Felipe56 le Jeu 1 Sep - 9:35



Septembre en Mer
Divers lieux de Marseille : plages, ports, clubs de voile, centres de plongée, lieux culturels accueillant des expositions, monuments et entreprises ouverts à la visite... - Épreuve sportive - Du 1er septembre au 2 octobre - Gratuit


Un mois d’événements au parfum iodé


Septembre en mer est un événement accessible à tous, permettant de faire découvrir les multiples richesses maritimes du littoral méditerranéen pendant tout le mois de septembre, et de populariser la mer au sein de la métropole marseillaise.

Balades, kayak, plongée, visites de lieux insolites, expositions, dégustations, etc., depuis plusieurs années il t'est proposé de voir la mer sous ses différentes facettes lors d’animations, de concerts et autres rencontres avec le littoral méditerranéen.
Dédié au grand public, chaque activité plaira aux petits comme aux grands, et tout le monde y trouvera son bonheur. Le programme détaillé te permettra de faire vos choix en fonction de vos goûts et de vos possibilités (voir lien plus bas).

Pendant le mois de septembre, laisse-toi embarquer par cette manifestation populaire annuelle qui prolongera tes vacances !

sunny

liens :
http://www.septembreenmer.com/
http://www.septembreenmer.com/programmes-a-telecharger/
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Vannes : la petite sirène part à la conquête du monde !!

Message  Felipe56 le Sam 1 Oct - 14:08


A 26 ans, Ingrid Fabulet, de Vannes, est la nouvelle Miss France des sirènes. Elle se rendra en octobre au concours international. Elle rêve d’une école pour mettre à l’honneur cette discipline méconnue.




Après être devenue la Miss France des sirènes, Ingrid Fabulet participera au concours international
en Égypte mi-octobre. | Maxime Pilorgé


Elle ne s’appelle pas Ariel. Mais c’est une petite sirène ! Le parcours d’Ingrid Fabulet est presque aussi fabuleux que celui de l’héroïne de Disney. En juin dernier, à 26 ans, elle a décroché le titre de Miss Mermaid France à Nancy.

Son élégance naturelle et la grâce de son coup de nageoire ont fait la différence face à des concurrentes pourtant toutes plus redoutables les unes que les autres.

Elle a décroché son passeport pour le concours international qui se déroulera du 15 au 29 octobre au bord de la Mer rouge en Égypte. Là, elle devra défendre les couleurs de son pays mais aussi de sa région.





Passionnée de natation et de plongée

Passionnée de natation et de plongée, comme son père, depuis sa plus tendre enfance, elle a décidé de faire le grand saut. Elle a investi dans une monopalme et s’est entraînée dans la piscine familiale de longues heures pour atteindre le sommet de son art.

« Ça se rapproche de la nage synchronisée. Ça fait travailler le souffle car on passe son temps sous l’eau, mais aussi le gainage des jambes, des abdos. C’est une pratique ludique (et ça doit le rester) qui n’est pas faite pour réaliser des performances. »

Ce sport est pour elle une alternative à la natation « souvent considérée comme rébarbative pour les gens qui n’aiment pas enchaîner les longueurs de bassin. »

Pour l’heure, la discipline en pleine expansion aux États-Unis, reste méconnue en France, ce qui complique sa pratique.

Elle aimerait désormais « ouvrir une école de sirènes, à l’instar de celle créée à Quimper à la rentrée », confie celle qui dit « vivre un rêve de petite fille » et se sentir aussi bien qu’un poisson dans l’eau lorsqu’elle enfile sa nageoire.

http://www.ouest-france.fr/bretagne/insolite-la-petite-sirene-vannetaise-part-conquerir-le-monde-4527363
sunny cheers jocolor
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'Odyssée : Plongée dans l'intimité de Cousteau...

Message  Felipe56 le Mar 18 Oct - 16:57

REVUE DE PRESSE - Le biopic de Jérôme Salle plonge dans l'intimité de commandant de la Calypso. Entre hagiographie un peu appuyée, drame familial intéressant ou propos écolo, qu'en pense la critique française ?




L'Odyssée, dernier long-métrage de Jérôme Salle revisitant le mythe Cousteau, rejoint-il le lot (fourni) des biopics fades, consensuels voire flagorneurs? Pour Louis Guichard de Téléramale film arrive partiellement à s'en échapper grâce à une «torsion inattendue»: la relation houleuse père-fils, ainsi que la représentation assez réussie de toutes les parts d'ombre du «Pacha».

En effet, si le long-métrage mettant en scène Lambert Wilson dans le rôle principal s'ouvre sur l'année 1948 et l'invention du scaphandre autonome, le récit s'attarde plus sur les sacrifices faits par l'explorateur et sur ses défauts, que sur ses découvertes. «Jérôme Salle évite le piège de l'hagiographie du commandant au bonnet rouge», confirme Francetvinfo.

Une «photographie exemplaire»

Un excellent choix pour Première, qui rappelle également le travail esthétique de ce film, offrant même des «purs moments de grâce». Une œuvre «servie par une photographie exemplaire, la caméra éclaire à merveille le propos et la démarche du réalisateur qui visent moins l'illustration appliquée que la sidération pure».

Le Parisien salue également des «images sous-marines d'une qualité exceptionnelle», mais aussi la distribution. Pierre Niney (Philippe, second fils Cousteau) et Audrey Tautou (Simone, première femme et véritable capitaine de la Calypso) «font des merveilles et permettent de revisiter de façon réaliste et intimiste la légende d'une figure nationale». Pour Jacky Bornet de France Info, ce «casting en or» marque offre une «profondeur psychologique des personnages» et devient la «pierre d'angle» de tous les films de Jérôme Salle.





Un sujet assez vague

Éric Neuhoff, du Figaro titre «Bas les masques!» en pointant, lui, le manque d'angle d'un film «emprunte trop de pistes sans en suivre vraiment aucune», pour arriver finalement à un film «ambitieux et lisse». Un avis partagé par les InRocks qui évoquent «un film bien vague». «Rien de très clair dans ce chant des profondeurs» pour l'hebdomadaire, qui ne sait choisir son fil rouge du récit entre les souvenirs du fils, la dégradation de l'histoire d'amour avec l'épouse ou l'égocentrisme de Cousteau qui passe sa vie à «parader sur les plateaux du monde entier».

Un avis que ne partage pas Science et Avenir qui se réjouit de voir Pierre Niney («d'une grande justesse») comme sujet principal du film. Grâce aux choix de la mise en scène, Philippe Cousteau s'impose comme premier critique de son père, le quitte, puis l'accompagne jusqu'à la rédemption écologique. Dès lors, c'est un «très bon film qui cherche à montrer la transition entre deux mondes: celui de Jacques-Yves, insouciant explorateur de la beauté des océans, et celui de Philippe, prenant conscience de leur si grande fragilité».

LCI salue à son tour le mélange de «grand spectacle» et de «drame personnel», d'un film contrasté qui ne quitte tout de même pas le biopic académique. Avant d'ajouter: «L'Odyssée réussit le tour de force de véhiculer un vrai beau message écolo sans jamais verser dans le prêchi-prêcha bien-pensant. Qui va s'en plaindre?».




http://www.lefigaro.fr/cinema/2016/10/13/03002-20161013ARTFIG00110--l-odyssee-plongee-dans-l-intimite-de-cousteau-ou-film-bien-vague.php
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Frégate Latouche-Tréville en pleine tempête de Force 11

Message  Felipe56 le Mer 30 Nov - 16:40

De bien belles images tournée l'an dernier de la Frégate Latouche-Tréville (D646) en pleine Tempête de Force 11...



bounce
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

wouaahh ! 2017 !

Message  Felipe56 le Jeu 2 Fév - 16:46











A bientôt pour de nouveaux messages ! Very Happy sunny cheers jocolor
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Idée reçue : La plongée ne se pratique qu'en mer

Message  Felipe56 le Ven 3 Fév - 16:07

Pour cette idée reçue, nous recevons la dessinatrice de Bandes Dessinées Alexe, auteure entre autre de la série "Lancelot", "La Geste des chevaliers dragons T22" mais aussi une plongeuse assidue préparant son Niveau 3 à Nantes l’année prochaine.



CIBPL : Bonjour Alexe, comment une dessinatrice de BD professionnelle qui parcourt la France à dédicacer en festival a-t-elle découvert la plongée sous-marine ?
Bonjour. En fait je voulais devenir océanographe quand j’étais plus jeune. J’ai toujours été passionnée par les fonds sous-marins, la faune et la flore. Je lisais beaucoup de bouquins sur le sujet. En septembre 2014, après quelques années avec de gros soucis de dos et pas mal de rééduc, j’ai voulu me lancer un défi, et réaliser ce petit rêve de visiter les fonds marins. Je n’y connaissais rien, et ne connaissais personne à l’époque qui plongeait. J’ai cherché des clubs sur Nantes, le premier avec lequel j’ai passé mon N1 n’a pas été une franche réussite, mais j’ai changé juste après pour arriver au GEASM, où je me sens désormais très bien. J’ai vraiment découvert la plongée, lors de mon apprentissage du N2, avec de vrais passionnés.

CIBPL : Aviez-vous une ou plusieurs idées reçues sur la plongée avant de pratiquer ?

Oui j’en avais une : je craignais que les plongeurs soient tous des super sportifs avec tablettes de chocolat pour les hommes et corps parfait pour les femmes… J’avais très peur de faire tache. Mais cette petite idée reçue est vite passée. Pour le reste non, pas vraiment. Je pensais que ça ne serait pas simple, que ça demandait de l’assiduité et de la discipline et ça a été le cas, mais dans le bon sens.

CIBPL : En tant que femme, comment vivez-vous votre pratique au milieu d'hommes ?

Je pense que tout dépend des gens avec lesquels on tombe, du club dans lequel on est. Actuellement, dans mon club, tout se passe très bien, on se marre, on prend du plaisir à plonger tous ensemble : il y a des hommes, des femmes, de tous les milieux et tout se passe, honnêtement, très bien. Il n’y a pas de sexisme, c’est un des mots d’ordre de mon club. La seule fois où j’ai vécu des réactions très sexistes, c’est lorsque j’ai passé le TIV, l’année dernière… par le formateur qui a déclaré : « les blocs d’alu sont des blocs de pétasse car la pétasse n’aime pas quand ça pèse lourd ». Je vous laisse imaginer… Tous les hommes dans la salle (j’étais la seule femme) ont été scotchés et l’ont fusillé du regard et ont protesté. Il y a des abrutis partout, là c’était un cas isolé. Je crois malgré tout que les mentalités changent et tant mieux. Un plongeur c’est un plongeur, homme ou femme, tant qu’il plonge bien, c’est le principal, et je pense qu’une majorité est d’accord avec cela.

CIBPL : Vous illustrez la dernière idée reçue sur la pratique en carrière que vous fréquentez d'ailleurs régulièrement. L'ambiance particulière de ces sites et les couleurs vous inspirent-elles en tant qu'auteure ?

Oui d’ailleurs la grande question lorsque j’ai fait l’illustration était de savoir si je faisais un bleu mer, pour faire rêver ou un vrai vert… Alors j’ai essayé de faire un vert « qui fait rêver » aussi.
Je plonge en mer, je plonge en carrière, avec le club on plonge même en décembre >_< (là honnêtement j’ai du mal, mais ça forme :-p ) Je prends du plaisir dans chaque type de plongée. Même quand il y a peu de visibilité. J’aime l’acte de plongée, la carrière c’est un peu notre « chez nous ». Soirée barbecue, journée à plonger, on voit du poisson, des gros n’avions, et on apprend la plongée aussi. J’aime bien les carrières, ça rappelle plein de souvenirs très sympas. Les deux ne sont pas comparable… Il est évident que rien ne vaut le grand bleu, mais en formation, lorsqu’on n’habite pas au bord de mer, la carrière a son charme.
Et puis la plongée m’a apporté, d’un point de vue créatif, une vraie libération du corps et de l’esprit, et ça m’aide beaucoup dans mon travail.

CIBPL : Pour finir, avez-vous prévu d'emmener de quoi dessiner un jour sous l'eau ?

Je n’arrête pas de le dire, mais un jour j’essaierai vraiment de faire un mini dessin sur les petites tablettes en plastique, surtout si je narcose, histoire de voir :-p ;-)

Merci à vous sunny




http://www.cibpl.fr/10-illustrations-10-idees-recues-2016/actualites/idee-recue-la-plongee-ne-se-pratique-qu-en-mer-/2103/5721.aspx
http://www.bedetheque.com/auteur-8228-BD-Alexe.html
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Epaves Tasso et Tapir

Message  Felipe56 le Ven 10 Fév - 15:37



sunny

Plongée avec le CSL (Club Subaquatique Lorientais) sur les 2 remorqueurs Tasso et Tapir à l'ouest de l'ile de Groix (Morbihan 56)

Plus d'infos sur le club :
http://www.csl56.com/accueil.php
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

clin d'oeil chilien !

Message  Felipe56 le Jeu 13 Avr - 8:53

Photo prise près de La Serena, le mois dernier... au Chili !




sunny cheers
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3626
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: insolite ? La mer dans tous ses états !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 28 sur 28 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum