Les Survivants du Quiz

insolite ? La mer dans tous ses états !

Page 25 sur 28 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27, 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

insolite ? La mer dans tous ses états !

Message  Felipe56 le Jeu 22 Nov - 10:03

Rappel du premier message :

Bonjour,

Si tu es amoureux de la mer, des couleurs changeantes sur l'Océan, des furies des vagues, des paysages de bord de mer, des plongées sous-marine, ou des bateaux... C'est ici que je t'invite à poster des photos, images, vidéos !
Je commence par un paysage que j'aime particulièrement, car tout près de chez moi... Larmor-Plage, en Bretagne Sud.   sunny 




Dernière édition par Felipe56 le Mer 3 Aoû - 11:38, édité 6 fois
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Découverte archéologique au large de l'île de Batz : "une épave qui fera parler d'elle"

Message  Felipe56 le Jeu 3 Sep - 15:46

Depuis le 18 août une équipe composée d'archéologues marins fouillent les eaux au large de l'île de Batz (au large de Roscoff, en Finistère Nord). Ils ont déjà remonté 4 tonnes de lingots d'étain et d'autres objets, une incroyable découverte qui permettra d'éclairer sur le commerce antique dans cette zone.


© Osada/Seguin/DRASSM Image de la fouille d’une épave antique qui transportait un
chargement de lingot d’étain. Chaque lingot a été numéroté avant d’être prélevé.


4 tonnes de lingots d'étain, c'est ce qu'ont remonté les archéologues marins à bord de l'André Malraux, navire de recherche du DRASSM (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines) habituellement basé à Marseille. C'est dans les eaux de Roscoff, au large de l'île de Batz que chaque jour depuis le 18 août, des équipes répertorient leurs trouvailles, lesquelles devraient pouvoir nous en apprendre plus sur toute une époque de commerce, dans l'Antiquité.

Une découverte "exceptionnelle" et "rare"

Ce sont les mots employés par Olivia Hulot, responsable de la façade Bretagne du DRASSM. Elle-même archéologue marin elle participe aux plongées. "Deux fois cinquante minutes par jour, en fonction des coefficients de marées" Elle concède qu'il faut "être hyper efficace. Chacun sait exactement ce qu'il va faire au fond".

"C'est la deuxième épave que l'on trouve dans cette zone. La première c'était en 1983 dans l'archipel des Sept Îles, avec 27 tonnes de plomb." (O. Hulot)

Ici ce sont des lingots d'étain qui ont été retrouvés, de poids et formes variables (34 kilos le plus gros). Après nettoyage, ils apparaissent estampillés, marqués de lettres, ce qui indiquent peut-être leur origine ou leur destinataire . D'autres petits objets archéologiques comme du mobilier, de la céramique, des ossements d'animaux viennent compléter l'inventaire. Après des analyses qui doivent se poursuivre dans le temps, il est possible de déterminer que ce chargement vient d'un navire romain, datant du 3 ou 4ème siècle après JC. Pour Olivia Hulot, cette épave "fera parler d'elle" car elle va permettre de comprendre le commerce dans l'Antiquité, "mal connu", et surtout le cheminement de cargaisons sur l'arc Atlantique. Elle précise que dans le cas présent, l'étain n'a aucune valeur marchande car il est "très altéré". "Pendant la période romaine, l'étain était très recherché pour fabriquer le bronze, il servait à frapper la monnaie, à fabriquer des armes..."


Les lingots d'étain sont recouverts de végétation. Les archéologues nettoient
avant de les remonter à la surface. | Osada/Seguin/DRASSM



Un trésor historique qui a refait surface


Tout commence il y a 20 ans lorsque trois plongeurs aux ormeaux découvrent l'épave et ce qui ressemble à un éboulis de cailloux. A l'époque, ils ne se doutent pas de l'intérêt de ces pierres, en remontent malgré tout une qu'ils font analyser, et déclarent l'épave. On leur dira que c'est du plomb. Il y a un an, et au détour d'une rencontre avec un archéologue, la pierre prend une toute autre dimension. En octobre 2014, une première expédition "très fugitive" est organisée. Vient ensuite une plongée plus poussée de 3 jours en mai dernier, et la récente mission, entamée depuis mi-août. Cette dernière s'achève mercredi prochain. L'équipe continuera alors son travail en laboratoire.



Suivez la plongée avec ce reportage de France 2 :
http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/a-la-recherche-de-tresors-dans-les-fonds-marins_1060509.html


http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/decouverte-archeologique-au-large-de-l-ile-de-batz-une-epave-qui-fera-parler-d-elle-796985.html
http://www.ouest-france.fr/archeologie-decouverte-de-lingots-au-large-de-lile-de-batz-3643909

avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Tempête tropicale Fred : perdue dans l'Atlantique

Message  Felipe56 le Dim 6 Sep - 14:17

Le phénomène tropical Fred est né dimanche entre le Sénégal et les îles du Cap Vert, il progresse vers le centre de l'Atlantique et, après être temporairement passé au stade d'ouragan, il est redevenu une simple tempête tropicale.



Le phénomène cyclonique Fred a brièvement atteint le niveau d'ouragan de catégorie 1/5. En passant à proximité des îles du cap Vert, il a généré de fortes pluies accompagnées de vents violents atteignant les 100 à 140km/h.



Les Antilles épargnées


Après le passage d'Erica l’inquiétude était de mise pour les habitants de l'arc antillais. Néanmoins Fred a pris une direction trop nord sur l'Atlantique pour pouvoir atteindre directement l'archipel. La prévision de sa trajectoire est, rassurante. Fred remonte en direction du centre de l'océan où après avoit atteint le stade d'ouragan de catégorie 1/5, son intensité a diminué et il ne devrait pas regagner en puissance.





Ensuite

Cependant il continue sa route plus au nord en tant que tempête tropicale mais en restant actif en plein océan. Il pourrait être repris par le flux perturbé des latitudes tempérées d'ici deux semaines ce qui laisse le temps d'appréhender sa trajectoire.


http://www.domtomnews.com/Fred-a-atteint-le-stade-d-ouragan.html#.VexKo5cnu3s
http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2015-09-05-06h28/tempete-tropicale-fred---perdue-dans-l-atlantique-28731.php
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Etats-Unis veulent développer leur flotte de brise-glaces

Message  Felipe56 le Lun 7 Sep - 15:56



Le Healy de l'USCG accompagné du brise-glace canadien Louis St Laurent ©️ NOAA


Alors que l’Arctique et ses richesses potentielles, comme ses possibilités futures pour le trafic maritime, suscitent toujours autant de convoitises, les Etats-Unis veulent renforcer leur flotte de brise-glaces. C’est le Barack Obama lui-même qui l’a annoncé mardi, lors d’un déplacement en Alaska. Le président américain a notamment proposé que le plan de renouvellement de la flotte de l’US Coast Guard soit accéléré. Ainsi, le prochain brise-glace lourd de l’USCG, dont le coût est estimé à 1 milliard de dollars, pourrait entrer en service dès 2020, soit avec deux ans d’avance par rapport au planning initial. Washington compte également renforcer la flotte, qui comptait auparavant sept unités et n’en aligne plus que trois, dont un seul navire lourd. Alors que la fonte des glaces ouvre de nouvelles perspectives en termes de routes commerciales et d’exploitation des fonds marins, les territoires arctiques sont âprement disputés par les pays riverains, à commencer par la Russie, le Canada et le Danemark. Et, dans cette rivalité, les uns et les autres ont entrepris de renforcer leurs moyens maritimes polaires afin de faire respecter leur souveraineté territoriale et anticiper les futurs développements économiques. Une tendance que n’avaient pas jusqu’ici suivie les Etats-Unis, qui commencent donc à réagir pour compenser leur retard. Ainsi, à la Maison Blanche, on rappelle que la Russie dispose aujourd’hui de 40 brise-glaces et en a commandé 11 autres, dont certains à propulsion nucléaire.


Le brise-glace américain Polar Sea (©️ : USCG)

Face à cela, les garde-côtes américains ne disposent plus que du Healy, un navire de 128 mètres et 16.700 tonnes opérationnel depuis 2000, ainsi que des Polar Star et Polar Sea, deux unités de 122 mètres et 13.600 tonnes datant de 1976 et 1978. Ces trois bateaux peuvent briser des glaces d’une épaisseur allant jusqu’à 2 mètres.


http://www.meretmarine.com/fr/content/les-etats-unis-veulent-developper-leur-flotte-de-brise-glaces
Very Happy
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un nouvel acte de piraterie en Mer de Chine

Message  Felipe56 le Ven 11 Sep - 11:53



Les autorités malaisiennes redoutaient aujourd'hui un nouvel acte de piraterie en mer de Chine méridionale, une semaine après la disparition d'un cargo battant pavillon malaisien. Les propriétaires du MV Sah Lian sont sans nouvelles depuis le 3 septembre de ce bâtiment transportant notamment des produits en fer, de la tuyauterie et de la nourriture, a indiqué le premier amiral Ismaili Bujang Pit, commandant des garde-côtes malaisiens.

Parti de Kuching, la capitale de l'Etat de Sarawak, avec un équipage de 14 personnes composé de Malaisiens, d'Indonésiens, de Birmans et d'Indiens, le cargo devait rallier la ville de Limbang, située plus au nord-est, également sur l'île de Bornéo. "Nous pensons que ce bateau a été détourné en dehors des eaux malaisiennes. Nous pensons qu'il pourrait se trouver dans les eaux indonésiennes, près des îles Natuna", a déclaré Ismaili Bujang Pit.

L'archipel des Natuna se trouve en mer de Chine méridionale, entre Bornéo et la partie continentale de la Malaisie. Ismaili Bujang Pit a précisé que les autorités maritimes malaisiennes avaient demandé l'aide de leurs homologues vietnamiennes et thaïlandaises. Le Bureau maritime international (BMI), basé à Londres, considère désormais les eaux d'Asie du Sud-Est comme celles où les risques de piraterie sont les plus grands au monde.

Le cargo malaisien porté disparu n'apparaît cependant pas comme la cible classique des pirates qui écument ces eaux depuis quelques années. Leurs proies sont généralement de petits pétroliers dont ils siphonnent la cargaison à l'aide d'un autre bateau.




http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/09/10/97001-20150910FILWWW00032-un-nouvel-acte-de-piraterie-en-mer-de-chine.php
http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/11374-un-nouvel-acte-de-piraterie-redoute-en-mer-de-chine-meridionale
http://www.nst.com.my/news/2015/09/update-mv-sah-lian-cargo-ship-found-near-miri-waters
affraid


avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le saut d'un grand requin blanc hors de l'eau filmé comme jamais

Message  Felipe56 le Sam 12 Sep - 8:36

Une équipe de vidéastes a réussi à filmer le bond d'un requin blanc hors de l'eau comme jamais auparavant. Pour cela, ils ont utilisé pas moins de 4 caméras et surtout un système de leurre pour provoquer le saut du prédateur marin. Des images bluffantes.




Aux grands maux, les grands remèdes. Pour filmer la technique de chasse la plus spectaculaire, mais aussi la moins bien documentée, des grands requins blancs, une équipe n'a pas hésité à se jeter à l'eau. Leur but : capturer les images les plus détaillées du bond hors de l'eau d'un de ces monstres. Pour être certain de ne rien manquer du saut d'un grand requin blanc, les vidéastes ont mis en place pas moins de 4 caméras. À la surface, sous l'eau et dans les airs. Et pour provoquer une attaque, l'un d'entre eux a tourné en rond dans un petit véhicule aquatique en traînant derrière lui un leurre en forme de phoque. Et vous pouvez voir dans la vidéo qu'il n'en fallait pas plus pour attirer un de ces terribles prédateurs...

Un saut pour surprendre les phoques


Appelé breaching, en anglais, ce saut incroyable est avant tout une méthode imparable pour chasser les phoques. Trop rapides et agiles pour qu'un requin puissent les prendre en chasse, ces proies doivent être attaquées par surprise. Pour cela, le requin attend patiemment sous sa cible, sans se faire repérer, et passe à l'attaque dès que le bon moment est venu. Le grand requin blanc se propulse à pleine vitesse, droit sur sa proie, et la saisit d'un coup avec sa puissante mâchoire. Et c'est à ce moment seulement que l'on peut le voir en action. En l'air pendant quelques secondes, grâce à sa puissante force de propulsion. Bien souvent, le saut est trop rapide et trop inattendu pour le capturer correctement.

Pour en savoir plus et visionner la vidéo :
http://www.maxisciences.com/requin-blanc/le-saut-d-039-un-grand-requin-blanc-hors-de-l-039-eau-filme-comme-jamais_art35896.html
cheers
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Israël : les bienfaits de la Mer Morte

Message  Felipe56 le Dim 13 Sep - 14:19

La mer Morte... Si la simple évocation du nom lui confère un aspect inhospitalier, ce lac situé entre Israël et la Jordanie, propose une combinaison rare d'attractions touristiques et historiques. Cette région bénéficie d'un capital inégalable pour ses bienfaits thérapeutiques.





Un baigneur allongé et lisant son journal en flottant sur la mer Morte... L'image a tout du cliché, mais elle a suffi à bâtir la réputation mondiale du lieu et à l'identifier immédiatement. Partagé entre Israël et la Jordanie, ce lac d'un peu plus de 60 km de long et situé à 416 m au-dessous du niveau de la mer, présente la particularité d'être le point le plus bas des terres émergées du globe terrestre. Mais depuis l'Antiquité, c'est d'abord et surtout grâce à ses vertus bienfaitrices pour la santé qu'il est devenu le plus grand spa naturel du monde. Certes, en un siècle, l'effet conjugué du détournement des sources d'irrigation et des industries chimiques, a réduit de moitié la surface de la mer Morte. N'empêche, les stations thermales installées sur les deux rives, attirent chaque année des dizaines de milliers de touristes qui sont aussi le plus souvent des curistes.




Du soleil 300 jours par an

Située dans la partie septentrionale du lac, à un peu plus de 100 km de Jérusalem, la cité de Ein Bokek en est assurément la plus prestigieuse. Ici, les hôtels rivalisent de luxe et d'élégance. Surtout, la ville bénéficie d'indéniables atouts naturels. Le soleil y brille plus de 300 jours par an et compte tenu de l'épaisseur de l'atmosphère, les rayons ultraviolets nocifs sont filtrés de façon plus importante ce qui permet une exposition solaire (modérée tout de même !) sans risquer le coup de soleil. C'est aussi la raison pour laquelle l'eau de la mer Morte présente le taux de saturation en sel le plus élevé du monde : 340 g par litre d'eau. Si une telle salinité empêche évidemment toute vie dans ses eaux, les sels minéraux qu'elle contient apparaissent comme un remède efficace à de nombreuses maladies et plus spécialement les maladies de peau telles que le psoriasis ou l'eczéma. Elle s'avère également efficace pour le traitement des maladies rhumatismales et pulmonaires grâce aux boues argileuses noires.

Attention les pieds !

Si elle est le plus souvent thérapeutique, une baignade dans la mer Morte procure forcément des sensations insoupçonnées. Mais attention, pas question d'y plonger la tête la première. On y entre tranquillement et mieux vaut avoir une paire de sandales en plastique aux pieds pour ne pas se couper en marchant sur les cristaux de sel acérés. Car en cas de coupure ou d'égratignure, on comprend instantanément le sens de l'expression : « Jeter du sel sur la plaie ». Pas suffisant toutefois pour ôter le plaisir d'y flotter sans effort avant de se badigeonner le corps avec la boue argileuse qu'elle recèle aussi.

Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/voyage/israel-les-bienfaits-de-la-mer-morte-13-09-2015-10772042.php
Very Happy sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Fukushima : Tepco rejette pour la première fois en mer de l'eau contaminée puis filtrée...

Message  Felipe56 le Lun 14 Sep - 18:08

Des centaines de tonnes d'eau seront rejetées dans la mer, bien que contenant encore du tritium, une substance radioactive


L'eau rejetée en mer contiendra encore du tritium, une substance dont on ne connait pas encore les effets à long terme
©️ AFP YOSHIKAZU TSUNO


La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima au Japon a commencé lundi à rejeter en mer de l'eau souterraine pompée près des réacteurs puis filtrée, une première qui n'est pas sans risques, selon les écologistes.
Tokyo Electric Power (Tepco) relâche déjà depuis l'an passé dans l'océan de l'eau prise en amont des installations, mais il s'agit d'eau recueillie avant qu'elle ne soit contaminée. Elle est alors seulement contrôlée et non traitée.
Le pompage en amont permet de réduire la quantité d'eau qui descend naturellement de la montagne vers la mer en s'infiltrant sous la centrale où elle est souillée au passage.

L'eau partiellement filtrée

Les opérations commencées lundi concernent cette fois de l'eau impure issue de puits plus proches des réacteurs. La compagnie l'assainit par un dispositif qui retire l'essentiel des radionucléides (à l'exception du tritium) avant d'être contrôlée puis diluée dans la mer.
Même si cette eau "ne doit pas être confondue avec celle, hautement radioactive, qui est utilisée pour refroidir les cœurs des réacteurs fondus, (...) il faut avoir à l'esprit que de l'eau contaminée s'écoule chaque jour naturellement, de façon incontrôlée dans l'océan Pacifique", depuis l'accident, rappelle Shaun Burnie de Greenpeace.


Fukushima (Japon). Tepco, l'opérateur de la centrale nucléaire accidentée, a
diffusé des images du système de filtrage destiné à traiter les eaux contaminées
rejetées par l'installation.   AFP PHOTO / JAPAN POOL via JIJI PRESS


Des centaines de tonnes d'eau

Des centaines de tonnes d'eau souterraine entrent chaque jour dans les bâtiments de la centrale Fukushima Daiichi, augmentant ainsi la quantité d'eau contaminée au contact des équipements, liquide qu'il faut ensuite stocker, puis assainir. Cette tâche mobilise de nombreux travailleurs et handicape les autres opérations.
Les pluies diluviennes qui s'abattent sur la région assez fréquemment, comme la semaine passée, n'arrangent rien.
"C'est une importante étape dont nous attendons de très importants résultats", s'est félicité le président du Forum des industriels japonais de l'énergie atomique (JAIF).

Les écologistes inquiets

"Il existe des incertitudes majeures sur les effets à long terme posés par le tritium et ces rejets ne peuvent pas être considérés comme ne présentant aucun risque pour l'environnement marin et la santé", conteste Greenpeace.
"Compte tenu du calendrier de démantèlement, ces opérations sont susceptibles de durer des décennies" aboutissant à des quantités gigantesques, argue de plus l'organisation écologiste.
"C'est, selon elle, l'une des principales raisons pour lesquelles les associations de citoyens se sont opposées aux plans de Tepco", compagnie considérée comme responsable du désastre atomique qui a forcé plus de 150 000 personnes à quitter leur région devenue en partie inhabitable.


http://www.sudouest.fr/2015/09/14/fukushima-tepco-rejette-pour-la-premiere-fois-en-mer-de-l-eau-contaminee-puis-filtree-2123613-706.php
Publié le 14/09/2015 à 15h02 , modifié le 14/09/2015 à 15h05 par SudOuest.fr avec AFP
http://www.leparisien.fr/environnement/energies/fukushima-premiers-rejets-en-mer-d-eau-contaminee-puis-filtree-14-09-2015-5090019.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

affraid
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dauphin catcheur ?

Message  Felipe56 le Mar 15 Sep - 9:23

cheers



sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quand une baleine rencontre des surfeurs australiens...

Message  Felipe56 le Mer 16 Sep - 15:02

Images impressionnantes :



sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Alerte météo. Escale forcée pour un paquebot géant à Lorient

Message  Felipe56 le Jeu 17 Sep - 9:27

Impossible de rejoindre Bordeaux, à cause de la météo présentant un danger pour la navigation. Le Costa neoRomantica a préféré venir s'abriter dans le port de Lorient.


"Il y a trop de vent"



Impossible de rejoindre Bordeaux, à cause de la météo présentant un danger pour la navigation.
Le Costa neoRomantica a préféré venir s'abriter dans le port de Lorient. | Ouest-France


"On est parti d’Hambourg, raconte un couple de passagers autrichiens. On a fait des escales au Havre, en Angleterre et là, normalement, on devait aller à Bordeaux. Mais il y a trop de vent là-bas. À la place, on doit passer deux jours à Lorient."

Pas de quoi déplaire à ces touristes : "On va en profiter pour visiter la ville."



A bord, 1041 passagers et pas moins de 497 membres d’équipage. | Ouest-France


1 041 passagers

Parmi les 1 041 passagers du Costa neoRomantica, beaucoup sont ainsi partis, à pied, dès le matin, ce mercredi, direction l’office de tourisme de Lorient, pour se renseigner sur les visites possibles. Un défilé continu de touristes de toutes nationalités depuis le port de commerce jusqu’au centre-ville.




Le Costa neoRomantica ? Un géant avec 789 cabines, dont 86 avec balcon privé, des restaurants,
bars, casino, piscines ou encore un spa de 4 400 m2, avec salle de sport, sauna, bain turc, solarium…
| Ouest-France



Les passagers peuvent aussi évidemment rester à bord de ce géant des mers et profiter des 789 cabines, dont 86 avec balcon privé, des quatre restaurants, bars, casino, piscines ou encore du spa de 4 400 m2, avec salle de sport, sauna, bain turc, solarium… Pour s’occuper de tous ces équipements ? Pas moins de 497 membres d’équipage, presque un pour deux passagers.








Après Lorient, le géant des mers filera vers Santander, en Espagne. Départ prévu, ce jeudi, à 18 h.
Le prochain paquebot est attendu demain vendredi au port de Lorient...

http://www.ouest-france.fr/alerte-meteo-escale-forcee-pour-un-paquebot-geant-lorient-3691365
sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une baleine saute sur des touristes en kayak

Message  Felipe56 le Ven 18 Sep - 12:17

INCROYABLE - Voir un saut de baleine est une merveille très rare. Ces touristes en kayak ont été aux premières loges. Ce qui fait aussi penser qu'en plus d'être rare, une baleine qui saute, c'est aussi dangereux.


Vous l'avez peut-être vu ces derniers jours... Mais connaissez-vous la suite ? Je vous laisse découvrir !

Vidéo 1


"Regarde celle-là, elle est énorme", prévient la voix d'un des témoins de la scène. L'instant d'après, des cris. Une baleine à bosse exécute un saut tout près d'une couple de visiteurs en kayak. L'embarcation se retourne. Les aventuriers en sont éjectés, indemnes.

L'instant a été capturé par Larry, un employé du Sanctuary cruises, un centre d'observation des baleines en Californie. Comme vous pouvez le voir dans la seconde vidéo, à la fin de l'article, ces experts sont plus habitués à approcher ces gigantesques cétacés sur lesquels ils veillent.

Pourquoi les baleines sautent

Quand à savoir pourquoi les baleines sautent au-dessus de la mer, cela reste un mystère. "On dit qu’elles bondissent dans les airs pour déglutir, se débarrasser de leurs parasites, communiquer, séduire en vue d’un accouplement, pécher en gobant, chasser en catapultant, fuir des prédateurs sous-marins comme l’espadon ou le requin, s’étirer, s’amuser, en imposer, ou encore ponctuer un message, une attitude. Aucune de ces explications ne convainc", selon Nicolas Cavaillès.

L'auteur de "Pourquoi le saut des baleines" (Les éditions du Sonneur), avançant une théorie par l'absurde : et si c'était parce qu'elles s'ennuient ? Pourquoi alors ne pas se faire des amis ? Dans le cas présent, après une grosse frayeur, les kayakistes ont emporté avec eux un souvenir du cétacé pour l'éternité.

Vidéo 2


sunny

http://www.metronews.fr/info/video-une-baleine-saute-sur-des-touristes-en-kayak/moip!i4pHAKjOhAR8A/
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

45 tortues de mer libérées par des touristes à Bali

Message  Felipe56 le Sam 19 Sep - 12:27

Des touristes ont aidé la police maritime indonésienne à sauver des tortues de mer qui avaient été capturées par des braconniers.




La police maritime de Bali (Indonésie), épaulée par des touristes sur l'île, ont œuvré à la libération de 45 tortues de mer, le 17 septembre. Ces dernières avaient été saisies, la veille, par les autorités sur un bateau de braconnage illégal, dans les eaux du nord de Bali. Suite à cette opération, les tortues ont été réintroduites sur la plage de Kuta, près de Denpasar, afin de repeupler le littoral de l'île équatoriale. Certaines, géantes, dépassaient les 100 kilos.





Le pillage des œufs, le braconnage et la traque intensive pour les écailles sont les principales menaces de la tortue de mer. D'autant que l'animal peut mettre jusqu'à 50 ans avant de se reproduire. Vieille de plus de 100 millions d'années, l'espèce est aujourd'hui menacée de disparition dans les eaux du monde entier. Le commerce de la tortue étant désormais criminalisé, il devient encore plus juteux et les méthodes plus mafieuses.










http://www.rtl.fr/actu/sciences-environnement/45-tortues-de-mer-liberees-par-des-touristes-a-bali-7779766045
flower
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le SEMANAH se prépare à fêter la mer

Message  Felipe56 le Lun 21 Sep - 18:20

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la Mer qui se tiendra le dimanche 27 septembre 2015 sous le thème “Education, Information maritime”, le Directeur Général du Service Maritime et de Navigation d'Haïti (SEMANAH), M. Eric Prévost Junior, a dévoilé, lors de la conférence de presse hebdomadaire du Ministère de la Communication, les différents événements qu'organisera le SEMANAH en vue de marquer cette date.




Pendant que le SEMANAH planche sur le réaménagement de certains phares et le balisage de la mer haïtienne, le secteur maritime se porte bien, selon le Directeur Général. Une Haïtienne, Madame Myriam Desrosiers Sénatus, est désignée, à côté d'un Taïwanais, ambassadrice de l'Organisation Maritime Internationale (OMI). Elle a pour tâche de sensibiliser les gens et de faire la promotion des métiers marins.

M. Prévost Junior annonce un ensemble d'activités pour fêter la mer en Haïti. D'abord, une équipe de l'institution visitera les écoles pour sensibiliser les élèves de terminale aux métiers marins.

Par ailleurs, une journée de réflexion est prévue le jeudi 24 septembre 2015 en vue de discuter de la réouverture de l'Institut maritime dans le pays.

Des visites guidées et des rencontres avec des écoles sont aussi prévues le vendredi 25 septembre. « Enfin, dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la Mer, une exposition sera réalisée à la Plage Publique, sur la Côte des Arcadins. Un concours de natation, des prestations artistiques, entre autres, sont au programme », a fait savoir M. Prévost. L'invitation est lancée au public en général.

En outre, le Service Maritime et de Navigation d'Haïti (SEMANAH) a plusieurs projets dont le balisage de la mer haïtienne qui coûtera 105 millions de gourdes, le réallumage des phares (30 millions), la construction de nouveaux phares.

EJ/Radio Métropole Haïti

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_poli_fr.php?id=27176

http://www.communication.gouv.ht/archives/11608

sunny

NDLR : 1 gourde = 0.02 euros
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Charles de Gaulle reprend la mer

Message  Felipe56 le Mer 23 Sep - 11:50




Rafale Marine survolant le Charles de Gaulle © ALEXANDRE PARINGAUX


Le porte-avions français sort de son arrêt technique estival, qui a débuté au mois de juin, et a repris la mer hier. Une première sortie consacrée aux essais, afin de valider les travaux réalisés par DCNS et les performances du bâtiment, qui devrait rejoindre sa base varoise d’ici vendredi. Si les tests sont concluants, le Charles de Gaulle et son équipage débuteront leur entrainement, avec des périodes de mise en condition opérationnelle (MECO) et de remise à niveau opérationnelle (RANO), comprenant généralement une semaine à quai et deux en mer, afin que le porte-avions et son équipage retrouvent leurs qualifications. Viendra ensuite le tour du groupe aérien embarqué (GAE), constitué de Rafale Marine, Super Etendard Modernisés, Hawkeye et hélicoptères. Alors que les pilotes se sont entrainés ces dernières semaines dans la perspective de leur retour à bord (notamment via des appontages simulés sur piste), les avions vont bientôt retrouver le pont d’envol du Charles de Gaulle en vue d’une qualification du GAE. En parallèle, le bâtiment va s’entrainer avec d’autres unités (frégates de défense aérienne et de lutte anti-sous-marine, sous-marin, ravitailleur et patrouille maritime) constituant le groupe aéronaval (GAN). Sans oublier l’état-major chargé de la conduite de cette flotte, qui devrait être de nouveau pleinement opérationnelle d’ici le début du mois de novembre. Le GAN pourra alors, si besoin, être déployé.



(© : MARINE NATIONALE)


Probable déploiement au Moyen-Orient en fin d'année


Traditionnellement maintenant, il effectue chaque hiver un déploiement et, compte tenu de la situation géopolitique, cette mission le conduit dans la région du Golfe Persique. Même si rien n’est officiel et que la décision de déployer le porte-avions est toujours prise par l’Elysée compte tenu de son importance diplomatique et militaire, le GAN devrait en toute logique voguer vers le Moyen-Orient d’ici la fin de l’année. Il conviendra seulement de voir s’il s’éternise en Méditerranée orientale dans le cadre d’éventuelles actions contre Daech en Syrie, où s’il se rend directement dans le Golfe Persique, à partir duquel ses avions avaient déjà frappé les positions islamistes en Irak l’hiver dernier (10 à 15 sorties quotidiennes). A cette époque, le Charles de Gaulle avait étroitement travaillé avec l’US Navy et même assuré brièvement la permanence aéronavale de la coalition entre le départ de l’USS Carl Vinson et son remplacement par un autre porte-avions américain. Une première qui pourrait éventuellement se reproduire cet hiver, tant les marines française et américaine ont atteint un haut degré d’interopérabilité et de confiance.

http://www.meretmarine.com/fr/content/le-charles-de-gaulle-reprend-la-mer-1
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pêcheur d'Islande

Message  Felipe56 le Jeu 24 Sep - 9:33

Philip Plisson a embarqué à bord du Jupiter, bateau de pêche islandais, pour 48 heures de pêche en mer, avec avis de tempête et des rafales à 140 km/heures

avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Grandes Marées dès ce week-end : pourquoi ne pas venir en Bretagne ? !

Message  Felipe56 le Ven 25 Sep - 14:10



Trois sorties prévues :

L'office de tourisme de Penmarc'h propose trois sorties exceptionnelles pendant les grandes marées, les 26, 27 et 30 septembre.
Samedi 26. Pêche à pied à 9 h 30. « Avec Étienne, guide nature, venez comprendre le phénomène des marées, apprenez à reconnaître la faune et la flore marines et pratiquez différentes techniques de pêche à pied ». Matériel fourni. Durée : deux heures, à partir de 4 ans, pour toute la famille. Prévoir des bottes. 5 €/personne, gratuit jusqu'à 8 ans.
Dimanche 27. Land art à 10 h, plage de Pors Carn. « Faire de l'art dans et avec la nature : la plage comme toile vierge, muni de simples outils.... Soyez les artistes d'une oeuvre collective et éphémère ». Accessible à tous, gratuit.
Mercredi 30. Pêche à pied, à 12 h 15. Avec Michelle, guide nature « comprendre le phénomène des marées, apprendre à reconnaître la faune et la flore marines et pratiquer différentes techniques de pêche à pied ». Matériel fourni. Durée : deux heures, à partir de 4 ans, pour toute la famille. Prévoir des bottes ! 5 €/personne, gratuit jusqu'à 8 ans.  

Pratique
Sur réservation à l'office de tourisme tél. 02.98.58.81.44 ; site : www.penmarch.fr/tourisme

Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/penmarch/grandes-marees-trois-sorties-organisees-24-09-2015-10786176.php
sunny





Les horaires pour accéder au Mont-Saint-Michel

Après 20 ans d'études et de travaux, l'aménagement du Mont-Saint-Michel s'achève cet hiver. Les grandes marées (27 septembre au 1er octobre) soulignent la transformation profonde du paysage autour du Mont.

Des périodes d'insularité du Mont-Saint-Michel sont prévues lors de ces prochaines grandes marées. Pendant ces moments de submersion des derniers 300 mètres, l’entrée au Mont est temporairement interrompue. Pour assister à cet événement dans les meilleures conditions, il est conseillé au public soit d’arriver sur le Rocher au moins 1h avant la pleine mer, soit de se placer sur le pont-passerelle (insubmersible en toutes marées) ouvrant la vue sur le Mont encerclé par la marée, la baie et le rocher de Tombelaine.

Stationnement et accès au site

> Pendant ces périodes d’insularité, les véhicules se garent obligatoirement dans le parc de stationnement. (Les parkings de la Caserne sont exclusivement réservés aux véhicules titulaires d’un code de réservation préalable auprès d’un hôtel ou restaurant de la Caserne).
> Le service de navettes de transport au départ du parc de stationnement (7j/7 et 24h/24) est assuré normalement. Toutefois, en cas de besoin pour la sécurité des publics, le transport peut n’être assuré que jusqu’à la place du barrage, le parcours se faisant ensuite à pied sur le nouvel ouvrage d’accès au Mont. Temps de parcours à pied barrage-Mont entre 20 et 30 minutes. Temps de parcours en navettes parc-barrage : 5 minutes (15 minutes à pied)
> L’accès au parc et aux navettes de transport est gratuit de 19h à 2h

Horaires des marées et accès au Mont par pleine mer sous réserve de sur-cotes ou sous-cotes

Dimanche 27 septembre – PM à 19h29 – Coefficient 105 – Submersion de 19h20 à 19h40
Lundi 28 septembre – PM à 7h54 – Coefficient 110 – Submersion de 7h50 à 8h10
Lundi 28 septembre – PM à 20h16 – Coefficient 114 – Submersion de 19h30 à 21h
Mardi 29 septembre – PM à 8h39 – Coefficient 117 – Submersion de 8h à 9h30
Mardi 29 septembre – PM à 21h01 – Coefficient 117 – Submersion de 20h10 à 22h
Mercredi 30 septembre – PM à 9h22 – Coefficient 116 – Submersion de 8h40 à 10h10
Mercredi 30 septembre – PM à 21h43 – Coefficient 113 – Submersion de 21h à 22h40
Jeudi 1er octobre – PM à 10h02 – Coefficient 108 – Submersion de 9h30 à 10h30
Jeudi 1er octobre – PM à 22h24 – Coefficient 102 – Submersion de 22h10 à 22h30

Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/bretagne/grandes-marees-les-horaires-pour-acceder-au-mont-saint-michel-21-09-2015-10782495.php
sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

clin d'oeil...

Message  Felipe56 le Sam 26 Sep - 9:46

cheers   Wink   cheers


lol!
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

UNDER THE POLE : de retour après 21 mois...

Message  Felipe56 le Sam 26 Sep - 10:11


Les membres d'« Under the Pole II» ont multiplié les plongées sous la glace le long des côtes du Groenland. Ils sont de retour aujourd'hui à Concarneau à bord de la goélette polaire Why. Expositions, visites et conférences animeront leur arrivée.




Près de 400 plongées ont été effectuées dans des conditions extrêmes par l'équipe d'« Under the Pole II ».


La goélette polaire Why est attendue ce samedi à 14 h dans l'arrière-port de Concarneau, son port d'attache, après un périple dans le grand nord de près de deux ans. Baptisée « Under the Pole II », l'expédition aura permis à une équipe de plongeurs, scientifiques, photographes ou médecins de parcourir les côtes du Groenland. Tous seront présents ce week-end pour communiquer avec le public sur une aventure exceptionnelle.




À 100 m sous la banquise

« Notre objectif était d'explorer, en plongée, la côte ouest du Groenland, entre la surface et la zone des 100 m de profondeur », explique Ghislain Bardout. Avec sa compagne Emmanuelle Périé-Bardout, l'ancien équipier de Jean Louis Étienne est l'initiateur d'un projet durant lequel près de 400 plongées ont été effectuées. À la clef, un record du monde de plongée sous les glaces puisqu'en compagnie de Martin Mellet, Ghislain Bardout est descendu plusieurs fois sous le seuil des 100 m (-111 m pour la plus profonde). Et un « manuel technique de plongée polaire », témoignage du jeune aventurier sur ces immersions inédites qui nécessitent de respecter des paliers de décompression de deux heures dans une eau à -1,5 degrés, pour une dizaine de minutes passées au fond.




Programmes scientifiques

Les plongées ont surtout été l'occasion de mener des programmes scientifiques variés tels que l'étude de la physiologie des plongeurs en milieu extrême, le collectage de bivalves ou de sédiments, des prélèvements de banquise. « Nous avons la certitude que nos échantillons permettront d'examiner rétrospectivement les effets des variations climatiques au cours des décennies passées le long des côtes du Groenland », souligne Romain Pete, scientifique embarqué sur le Why. Dès demain dimanche, l'équipe d'« Under the Pole » analysera les résultats scientifiques de l'expédition lors d'une conférence à la station de biologie marine de Concarneau.

Un livre et un film sur leur aventure

Accompagnée par le fond Explore du navigateur Roland Jourdain qui soutient « les explorateurs du XXIe siècle », l'expédition a été suivie par plus de 300 écoliers. Dans le cadre d'un partenariat avec l'académie, ces derniers ont pu découvrir la vie polaire grâce à des reportages sur les conditions de vie des habitants ou les rencontres de l'équipe avec la faune locale (ours blancs, phoques, requin du Groenland...). Un livre retraçant l'ensemble de l'expédition vient de paraître aux éditions Ulmer. Un film sera également projeté demain dimanche, à 17 h, en avant-première puis diffusé, en janvier, dans l'émission Thalassa.

Pratique : Plus d'infos sur l'expédition et le programme des animations du week-end sur http://www.underthepole.com

Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/under-the-pole-de-retour-apres-21-mois-25-09-2015-10786936.php
sunny cheers sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Under the pole - A peine arrivé, déjà publié !

Message  Felipe56 le Dim 27 Sep - 10:12

L'expédition Under The Pole II a à peine posé le pied à terre après 21 mois sur sa goélette Why qu'elle publie un beau livre retraçant leur incroyable aventure. À déguster sans modération !





Après 21 mois passés sur la côte Ouest du Groenland, l'expédition Under The Pole revient en France avec dans ses cartons un beau livre.





Construit comme un journal de bord, ce livre revient sur toute l'aventure de ces 21 mois de mer. Partie de Concarneau le 17 janvier 2014, l'expédition est revenue à Concarneau hier, samedi 26 septembre 2015. Avec une moisson d'images incroyable. Dirigée par Ghislain Bardout et Emmanuelle Périé, à bord de la goélette Why, c'est une moisson d'aventure qu'il nous propose de partager dans le livre.





Avec un gros travail scientifique sur toute la partie immergée sous les glaces, le livre relate aussi de l'amitié entre les hommes, que ce soient les scientifiques qui se sont relayés à bord, mais aussi les Groenlandais, principalement du village à côté de la zone d'hivernage.





Si le texte principal se lit comme un roman avec des anecdotes croustillantes nous permettant de nous mettre dans la peau de ces explorateurs, quelques encadrés sont là pour repositionner la mission de l'expédition et apportent des éléments techniques sur la géologie, la faune et la flore de ces régions.





Les photos aussi sont saisissantes. Voir des plongeurs évoluer sous les icebergs nous fait oublier qu'ils plongent des heures durant, dans une eau à la température négative. Sans oublier le record de profondeur à moins 112 m qui oblige des paliers de près de 2 heures dans une eau à -1,5°C. Tout ça pour une dizaine de minutes passées au fond…

Si les photos sont à couper le souffle, l'expédition rapporte aussi des films. Un système de flash code fait le lien entre le papier et l'écran, renvoyant vers les épisodes de série sur Youtube.

Un livre qui nous fait partager cette aventure en nous faisant (re)découvrir l'univers des glaces et la nuit polaire et nous faisant voyager pour la première fois sous l'eau en immersion polaire.

Immersion Polaire
- Editions Ulmer

25,7 x 25,7 cm  216 pages

Prix : 35 euros chez toutes les bonnes librairies !

http://www.bateaux.com/article/21418/under-the-pole-a-peine-arrive-deja-publie
sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

clin d'oeil

Message  Felipe56 le Sam 3 Oct - 21:33






cheers sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A quoi ressemblerait Internet s’il s’agissait d’un océan…

Message  Felipe56 le Dim 4 Oct - 10:11

Une infographie qui compare internet à un océan et qui nous montre les différentes correspondances de manière légère.

Cette infographie a le mérite d’être ultra-riche en informations tout en restant claire et rafraîchissante.

En effet, « If the internet were an ocean » va venir couvrir l’ensemble du web et nous aider à visualiser les ordres de grandeurs entre les différents services. Nous allons ainsi pouvoir retrouver les parts de marchés par navigateurs web où Google Chrome est un paquebot, Firefox un bateau à aubes et Opera le radeau de la méduse (et ne parlons pas de Netscape qui gît au fond de l’océan).

Les réseau sociaux sont représentés par des bancs de poissons dont la taille va varier selon l’importance, et les grands virus sont représentés par des requins et autres méduses.

Je ne vais pas vous décrire chaque élément en détail, mais je vous conseille vivement de jeter un oeil aux bouteilles à la mer (emails), grands transporteurs (e-commerce), bateau pirate (téléchargement illégal) ou au joli banc de sirènes qui attirent les internautes de leurs seins nus (hum, je vous laisse découvrir la correspondance…)...




Pour bien visualiser cette image, allez sur le lien ci-dessous et cliquez sur l’image pour la voir en grand dans un nouvel onglet (il vous faudra cliquer à nouveau dessus pour atteindre le zoom optimal et pouvoir naviguer dans l’image). Vous pouvez aussi cliquer directement sur cette image pour l'agrandir...

http://www.presse-citron.net/a-quoi-ressemblerait-internet-sil-sagissait-dun-ocean/

pirat
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Plongée sur le Pietro Orseolo

Message  Felipe56 le Lun 5 Oct - 16:00



Le Pietro Orseolo était un énorme cargo italien de 140 mètres de long transformé en forceur de blocus. Le 18 décembre 1943 alors qu'il est au mouillage en baie de Concarneau il est victime d'une attaque aérienne alliée. Après un combat acharné, les appareils de la RAF s'en vont, laissant le Pietro Orseolo en proie à un violent incendie. Alors qu'il menace de sombrer, les secours s'organisent afin de le remorquer jusqu'à Lorient. Malheureusement, les blessures du Pietro Orseolo sont trop profondes et celui-ci n'arrivera jamais à destination. Alors qu'il passe les Glénan, sa coque se brise et il sombre en quelques minutes emportant avec lui toute sa cargaison. Cette dernière sera en grande partie récupérée lors de ferraillages d'après guerre.

Habitée par la belle faune bretonne, l'épave est à la mesure de ce qu'était le navire : énorme. Bien sûr, les superstructures ont souffert des 70 années de tempêtes bretonnes mais de gros morceaux trônent encore, atteignant parfois plusieurs mètres de haut. C'est le cas de la machine, où une soupape de 2 mètres est plantée tout près de ce qui ressemble à un morceau de culasse surplombant la zone. Les plongeurs auront la chance d'apercevoir les deux épaves de blindés qui ont suivi le Pietro vers sa dernière demeure. Des restes de blindés, voilà une des nombreuses bonnes raisons de s'immerger dans cette ambiance parfois oppressante.

Comme si de rien était, les tacauds virevoltent dans la structure joliment colonisée et regardent passer ces étranges visiteurs venus d'un autre monde.

Le CSL, Club Subaquatique de Lorient, vient d'organiser une belle plongée sur cette épave le week-end dernier. Je vous laisse découvrir les images.




https://sites.google.com/site/plongerauxglenan/page/les-differentes-epaves/pietro-orseolo
http://www.regardelamer.com/article-pietro-orseolo-sombre-ambiance-et-sacree-gueule-sur-le-speerbrecher-108365220.html
http://www.csl56.com


sunny cheers sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

CORTO MALTESE REVIENT...

Message  Felipe56 le Mar 6 Oct - 14:39

Vingt ans après la disparition de son créateur Hugo Pratt, le marin romantique à la boucle d'oreille repart à l'aventure dans un nouvel album confié au duo espagnol Canales-Pellejero. Le titre ? Sous le soleil de minuit. Sortie en librairie depuis le 30 septembre.



Après vingt ans d'absence, le tandem espagnol Juan Díaz Canales et Ruben Pellejero a redonné vie à Corto Maltese, le célèbre personnage créé par Hugo Pratt en 1967, dans un nouvel album paru le 30 septembre dernier.

Si l'on connaissait déjà le titre et la couverture de cette aventure, Sous le soleil de minuit, on ignorait à quoi ressemblait le dessin et la narration de ce nouvel album, revisité par le dessinateur Rubén Pellejero et scénarisé par Juan Díaz Canales.

D'emblée, l'incipit de l'album nous plonge dans la strophe d'un poème du Canadien Robert W.Service (1874-1958) The Cremation of Sam McGee: «D'étrange choses sont faites sous le soleil de minuit, par les hommes qui cherchent de l'or. Les pistes du Nord gardent le secret des histoires qui glaceraient le sang dans vos veines. Et lumière du Nord ont été témoin d'étranges spectacles, mais le plus étrange qu'elle n'aient jamais vu fut cette fameuse nuit sur la rive du lac Laberge, quand j'ai incinéré Sam McGee.»

Outre que cet extrait (traduit en français par Charlotte Service-Longépé) donne son titre à l'album, on sent que la mort se mêle immédiatement à la poésie, sur fond de paysage glacé. Sur une étendue neigeuse glisse un traineau tiré par des huskys. La deuxième case se rapproche et l'on distingue alors deux silhouettes: celle de Corto Maltese qui conduit l'attelage et celle d'un autre personnage allongé: Raspoutine. Comme toujours bougon et agressif, l'étrange ami de Corto ronchonne: «Je hais les chiens, je hais le froid et je te hais, toi, Corto Maltese.»

Ce à quoi notre marin philosophe répond avec sa légendaire décontraction: «Arrête de pleurnicher comme une petite vieille, Ras, c'est une honte pour un Russe comme toi de te plaindre sans cesse du froid...» La complicité et l'amitié profonde liant les deux hommes nous est ainsi rappelée en une phrase, dont l'ironie n'échappera à personne.

Lors du bivouac du soir, les deux personnages poursuivent leur conversation devant un feu timide qui éloigne le froid. Corto tente de remonter le moral de son ami: «Allez, un petit sourire, avec tout l'or que nous avons trouvé, nous allons faire une bringue de tous les diables.» Et Ras de répondre, angoissé: «Tu parles comme si, au lieu d'être un rêve, tout ça était la réalité.»

Une entrée en matière qui flotte entre le rêve et la réalité


Un doute s'insinue alors dans l'esprit du lecteur: et si cette entrée en matière fictionnelle se situait dans les limbes, flottant entre le rêve et la réalité? L'ombre de la mort plane toujours sur le récit. Mais Corto refuse de s'avouer quoi que ce soit: «Rêve ou réalité, qu'importe, ne soit pas rabat-joie.» Raspoutine, plus terre à terre insiste: «Corto, au nom de notre amitié sacrée, tu dois me faire une promesse. Si je casse ma pipe ici je ne veux pas être enterré dans cette glace immonde. Je la hais.»



Le premier gros plan de Corto apparaît en bas de page. Pensif et évasif, le marin adresse une réplique ironique à son compagnon d'aventure, avec ce petit sourire narquois qu'on lui connaît: «À toi de voir, tu ne voudrais quand même pas que je t'incinère dans ces conditions.» Raspoutine reste sérieux: «Ne plaisante pas. Promets-le moi. Tu me le dois.»

La dernière case de cette première page prend un peu de recul et l'on découvre les deux hommes emmitouflés dans leur duvet: «Je ne te dois rien. En plus, tu serais bien capable de mourir juste pour m'embêter.», conclut Maltese. Mais en regardant plus attentivement le visage de Raspoutine, le lecteur s'aperçoit que l'ami de Corto semble vraiment mal en point... La mort rôde. Le suspense est à son comble... Va vite acheter l'album pour que tu puisses tourner la page et connaître la suite !






Inspirés
Les repreneurs de Corto, les Espagnols Juan Díaz Canales (au scénario) et Rubén Pellejero (au dessin), ont repris le fil de son histoire en 1915, dans le Grand Nord canadien, soit juste après « La Ballade la mer salée », premier titre de la série. Une excellente idée. Corto y croise Raspoutine, des espions allemands, des patriotes irlandais et un chef inuit émule de Robespierre.





sunny
http://www.lefigaro.fr/bd/2015/06/05/03014-20150605ARTFIG00100-corto-maltese-decouvrez-la-premiere-planche-du-nouvel-album.php
http://www.lepoint.fr/livres/corto-maltese-revient-mais-pour-quoi-faire-06-10-2015-1970961_37.php
http://www.franceinfo.fr/emission/bd-bande-dessinee/2015-2016/autour-de-corto-04-10-2015-05-20
http://www.lecho.be/culture/litterature/Corto_Maltese_revient_apres_plus_de_20_ans_d_absence.9683090-3434.art?ckc=1&ts=1444142309


avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dans les mailles du filet...

Message  Felipe56 le Mar 13 Oct - 8:15

Depuis le 7 octobre dernier (et jusqu'au 26 juin 2016... on a le temps, mais ça passe vite !!), nouvelle exposition au musée de la Marine à Paris, mêlant histoire, beaux-arts et questions contemporaines.


Album de J. Pennanéac'h (1933) Musée d'Histoire de Saint-Malo ©️ Pennanéac'h/Musée d'Histoire de Saint-Malo /
A bord du chalutier- morutier "Grande Hermine"/ Grande Hermine au pieds des îles Lofoten - mer de norvège ©️ Marcel Mochet
Saint-Malo, le pardon des terre-neuvas,Paul Signac (1863-1935) Musée d'Histoire de Saint-Malo ©️ Cavan




Une exposition passionnante, une exposition contemporaine.

Dans les mailles du filet, c'est dans un premier temps, l’histoire de la Grande pêche, la pêche lointaine à la morue, dans les eaux de Terre-Neuve, du Labrador, de l’Islande et du Groenland : cinq siècles d'une incroyable aventure technique, économique et humaine pour exploiter une ressource longtemps apparue comme une manne intarissable. C’est l’histoire de milliers de marins partis chaque année dans des conditions difficiles et périlleuses qui inspire, à partir de la fin du XIXème siècle, de nombreux artistes, écrivains, illustrateurs, cinéastes, dont seront présentées les œuvres.

Cette « Grande pêche » si lucrative pendant des siècles a fait oublier qu’aucune ressource n’est inépuisable. L’histoire de la pêche morutière à Terre-Neuve, par ce qu’elle a d’exemplaire, nous invite à réfléchir aux conséquences d’une mauvaise gestion des mers.

Dans un second temps, cette exposition donnera la parole à de nombreux acteurs du débat : scientifiques, décideurs, pêcheurs, armateurs ainsi que les associations engagées dans la défense de l'environnement et de la biodiversité. Les visiteurs pourront interagir avec ces différents acteurs par le biais de dispositifs multimédia innovants et leur poser des questions d’actualité : la pêche en eau profonde, les rejets, l’aquaculture, l’avenir de la pêche et des pêcheurs… Mais parce qu’ils sont également consommateurs, les visiteurs se verront proposer des outils pour mieux consommer et de façon « responsable/durable ».

La mer est l’avenir de notre planète et la gestion des ressources marines est un enjeu majeur, une question aujourd’hui essentielle. Plusieurs personnalités, Isabelle Autissier (présidente du WWF France), Erik Orsenna (écrivain et membre de l’Académie française), Gilles Bœuf (président du Museum national d’Histoire Naturelle) le rappelleront avec conviction.


                Isabelle Autissier                       /                        Erik Orsenna                ©️mnm


Ainsi, en faisant le lien entre l’aventure de la pêche à la morue et la situation actuelle, le musée national de la Marine souhaite - pour la première fois - aborder au sein de l’une de ses expositions temporaires un sujet contemporain, qui permettra à chacun de s’interroger sur le respect des ressources de la mer ainsi que sur son propre rôle en tant que consommateur et citoyen du monde.


Commissariat :
Denis-Michel Boëll, Conservateur général, directeur adjoint du musée de la Marine
Corinne Pignon, Chef du service Exposition
Philippe Schmidt, Chef du service Multimédia

Ne rate pas de cliquer sur ce pdf et découvrir le dossier de presse de l'expo : juste superbe ! http://geographie-histoire.info/160626-peche-durable.pdf

http://www.musee-marine.fr/content/exposition-dans-les-mailles-du-filet

cheers  sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le boulanger de Fakarava (Polynésie Française)

Message  Felipe56 le Ven 16 Oct - 11:51

Fakarava est un atoll situé à 450 km au nord-est de Tahiti. Long de 60km, large de 21 km, doté d’un lagon vaste et riche en ressources halieutiques, il a été classé Réserve de la biosphère par l’Unesco. C’est un site de plongée sous-marine internationalement reconnu. L’atoll compte environ 850 habitants regroupés autour du village de Rotoava qui pratiquent notamment la pêche et la culture perlière.




http://www.marine-oceans.com/europe-outre-mer/176-polynesie-france-le-boulanger-de-fakarava
sunny
avatar
Felipe56
Survivant de Folie
Survivant de Folie

Messages : 3628
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Breizh Izel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: insolite ? La mer dans tous ses états !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 25 sur 28 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27, 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum